Pourquoi dormons-nous ?

Nous savons tous ce que nous ressentons lorsque nous dormons bien et lorsque nous ne dormons pas assez. Lorsque nous dormons, nous sommes plus heureux, nous avons plus d’énergie et l’apprentissage se fait plus facilement. Lorsque nous ne dormons pas, nous nous sentons flous, épuisés et irritables. Nous pouvons ressentir les effets du sommeil sur notre cerveau et notre corps, mais nous ne comprenons peut-être pas pourquoi nous dormons.

Quel est le but du sommeil ? Que savent les scientifiques du sommeil sur la façon dont nous passons un tiers de notre vie ?

Remarque : Le contenu de Matelas-Ideal est censé être de nature informative, mais il ne doit pas remplacer les conseils médicaux et la supervision d’un professionnel qualifié. Si vous pensez souffrir d’un trouble du sommeil ou d’un problème médical, veuillez consulter immédiatement votre fournisseur de soins de santé.

La théorie de l'inactivité

Des décennies de recherche ont prouvé que le sommeil est essentiel à la vie. Tous les organismes vivants ont besoin de sommeil et affichent des déficits de fonctionnement sans lui. Il existe plusieurs théories sur les raisons pour lesquelles nous dormons et pourquoi nous devons passer autant de temps à le faire.

La théorie de l’inactivité, également connue sous le nom de théorie de l’inactivité adaptative, explique le sommeil comme un mécanisme de protection qui protège les êtres humains et les autres animaux diurnes la nuit. La pulsion du sommeil peut avoir évolué en réponse à la vulnérabilité aux prédateurs et à l’incapacité de voir clairement dans l’obscurité.

La théorie de l’inactivité est soutenue par l’idée que les êtres humains qui étaient moins vulnérables la nuit avaient un avantage concurrentiel sur ceux qui étaient éveillés et se déplaçaient. L’activité nocturne pourrait être associée à un plus grand risque d’accidents et à une plus grande vulnérabilité aux prédateurs. ( 1 )

Le sommeil a peut-être été particulièrement protecteur pour les enfants, qui auraient pu être plus susceptibles de se perdre ou de se blesser pendant la nuit. La sélection naturelle a peut-être favorisé les ancêtres humains qui sont restés inactifs et hors de danger après la tombée de la nuit .

L’inactivité peut être la raison pour laquelle le sommeil a évolué pour durer une nuit complète, pendant les heures de plus grande obscurité et vulnérabilité. Le sommeil pendant la nuit a peut-être également évolué pour préserver l’activité pendant la période la plus efficace du cycle de 24 heures : les heures de clarté, lorsque les proies et la nourriture sont les plus accessibles. ( 2 )

Le contre-argument à cette théorie est que la conscience est plus protectrice que le sommeil , même la nuit si elle reste calme et immobile.

Diurne
Actif pendant la journée. Les êtres humains sont diurnes tandis que d’autres animaux tels que les ratons laveurs sont nocturnes. Les animaux actifs au crépuscule et à l’aube, comme les chats, sont crépusculaires.

La théorie de la conservation de l'énergie

L’évolution a peut-être favorisé les ancêtres humains et les animaux qui sont restés inactifs la nuit et pendant certaines parties de la journée. Lorsque les êtres humains évoluaient, la nourriture était rare et les proies moins disponibles, ce qui rend la conservation des calories et des réserves d’énergie essentielle à la survie. ( 3 )

Le sommeil préserve non seulement les réserves d’énergie existantes, mais réduit le besoin de consommer des aliments supplémentaires pendant les heures où le corps se repose. La digestion est peu active pendant le sommeil humain et le métabolisme diminue de 10 %. La température centrale baisse et la demande en calories diminue, ce qui diminue encore plus le besoin en énergie.

Le sommeil à mouvements oculaires non rapides et la régulation de la température corporelle ont évolué en même temps , suggérant à certains scientifiques que la conservation de l’énergie était un facteur important dans le développement des deux fonctions corporelles. ( 4 )

Bien que la pression artérielle, la fréquence cardiaque et l’activité cérébrale augmentent au-dessus des niveaux de sommeil non paradoxal pendant le sommeil paradoxal , les muscles sont paralysés, ce qui à la fois empêche l’action des rêves et minimise la consommation d’énergie.

La théorie de la conservation de l’énergie peut être liée à la théorie de l’inactivité . Le sommeil peut être un mécanisme de protection qui protège le corps des prédateurs et des accidents ainsi que de la dépense inefficace de calories. ( 5 )

Certains scientifiques pensent que l’énergie économisée pendant le sommeil n’est pas suffisante pour expliquer le temps passé à dormir ou la perte d’opportunités de chasser, de collecter de la nourriture et de se défendre contre les prédateurs.

FAQ

Qu’est-ce que la température à cœur ?

La température centrale fait référence à la température interne du corps, y compris les organes et le sang. La température centrale reste dans une plage étroite afin que les réactions enzymatiques puissent se produire dans un environnement sûr.
 
 

La théorie restauratrice

La prémisse de la théorie réparatrice est que le sommeil a évolué pour aider le cerveau et le corps à réparer et à restaurer les fibres musculaires, la fonction immunitaire et l’activité cellulaire, ainsi qu’à s’engager dans d’autres processus physiologiques importants.

La théorie restauratrice s’appuie sur des recherches sur le rôle de la synthèse des protéines dans la réparation des tissus . Les taux de synthèse des protéines sont plus élevés pendant le sommeil, ce qui rend le sommeil essentiel à la guérison. ( 6 )

Le cerveau subit sa propre forme de réparation pendant le sommeil lorsque les cellules gliales nettoient les protéines toxiques des tissus cérébraux à l’aide du liquide céphalo-rachidien. Ces protéines comprennent l’amyloïde et la tau, des substances impliquées dans la maladie d’Alzheimer et d’autres formes de démence. ( 7 )

Le sommeil est crucial pour la restauration et le maintien de la fonction immunitaire . Le lien entre le sommeil et l’immunité est étayé par des études démontrant que les animaux perdent toute fonction immunitaire lorsqu’ils sont privés de sommeil.

Certains processus corporels se produisent en grande partie ou uniquement pendant le sommeil, tels que :

  • Libération d’hormone de croissance
  • Réparation des tissus et de l’ADN
  • La croissance musculaire
  • Libération de cytokines et d’autres molécules de soutien immunitaire

La théorie restauratrice fait référence à l’accumulation d’adénosine neuromodulatrice pendant l’éveil. ( 8 ) L’adénosine, un sous-produit de l’activité cellulaire et de la consommation d’énergie, provoque la somnolence lorsque les niveaux augmentent dans le cerveau au cours de la journée . L’endormissement augmente avec les niveaux d’adénosine, qui diminuent une fois que le sommeil survient.

 
amyloïde
Un type de protéine qui peut se replier et s’accumuler dans le cerveau et provoquer plus de cinquante types de maladies, dont la démence et l’amylose.

La théorie de la plasticité cérébrale

Une théorie plus récente sur l’évolution du sommeil est la théorie de la plasticité cérébrale. ( 9 )  La plasticité cérébrale fait référence à l’évolution du cerveau au cours d’une vie.

Les changements dans le cerveau peuvent prendre les formes suivantes :

  • Certains types d’activité peuvent se déplacer vers une autre zone du cerveau
  • La proportion de matière grise peut changer
  • Les synapses peuvent se renforcer ou s’affaiblir
  • Les neurones individuels peuvent changer en réponse aux expériences ou à l’âge
  • Récupération après un AVC ou autre blessure

Le sommeil a un rôle clair dans le développement du cerveau au fil du temps . Les nourrissons peuvent dormir jusqu’à dix-sept heures par jour et passent la majeure partie de ce temps en sommeil paradoxal ou en sommeil lent, tous deux associés au traitement de la mémoire. ( 10 )

Le sommeil peut aider le cerveau à se restructurer et à se réorganiser, ainsi qu’à apprendre et à effectuer des tâches cognitives. Certaines études montrent que le sommeil affecte la force et la vitesse des synapses entre les neurones. Le sommeil peut non seulement restaurer la capacité d’apprendre, mais peut également façonner la façon dont les organismes apprennent en augmentant la capacité de la mémoire à long terme et d’autres processus cognitifs essentiels .

Les effets de la privation de sommeil peuvent être utiles pour démontrer l’impact du sommeil sur la plasticité cérébrale. ( 11 ) Sans sommeil suffisant, le cerveau souffre rapidement de déficits cognitifs, qui peuvent inclure :

  • Mauvaise concentration
  • Performances réduites sur les tests de mémoire
  • Irritabilité
  • Fonction exécutive réduite
  • Diminution de la capacité à résoudre des problèmes

En plus de ses effets sur la mémoire et la plasticité cérébrale, le sommeil peut avoir d’autres effets physiologiques de grande envergure . Il peut aider le système nerveux à « redémarrer » et vérifier les connexions entre le cerveau et les systèmes de tout le corps, tels que les systèmes digestif et cardiovasculaire. L’impact du sommeil sur l’immunité est si important que les vaccins invoquent une réponse immunitaire plus forte chez les receveurs bien endormis que chez ceux qui manquent de sommeil.

FAQ

Qu’est-ce que la fonction exécutive ?

La fonction exécutive fait référence aux processus mentaux qui nous permettent de planifier, de nous concentrer, de mémoriser des choses et d’accomplir plusieurs tâches.
 
 

Dernier mot de Matelas-Ideal

Bien qu’aucune des théories expliquant pourquoi nous dormons n’ait été prouvée sans aucun doute, il est clair que le sommeil est essentiel à la vie. Sans sommeil, tous les organismes vivants meurent en quelques semaines.

Que le sommeil ait évolué pour nous aider à éviter les prédateurs, à conserver l’énergie, à restaurer et à réparer le corps, ou en tant qu’élément crucial du traitement de la mémoire et de la plasticité cérébrale, il est un élément indispensable de la vie de tous les organismes sur terre. Les progrès récents de la science du sommeil nous rapprochent de la compréhension de cette fonction essentielle et répondent à la question : pourquoi dormons-nous ?

Abonnez vous aujourd'hui !

Recevez les dernières offres, remises, avis et cadeaux !

Les références

  1. Joshua E. Brinkman; Sandeep Sharma, Physiologie, Sommeil, StatPearls Publishing , janvier 2018
  2. Siegel JM., Le sommeil considéré comme un état d’inactivité adaptative, Nature Reviews, Neuroscience , 5 août 2009
  3. Berger RJ, Phillips NH., Conservation de l’énergie et sommeil, Behavioral Brain Research , juillet-août. 1995
  4. Siegel JM., Indices sur les fonctions du sommeil des mammifères, Nature , 27 octobre 2005
  5. Markus H.  Schmidt,  La fonction d’allocation d’énergie du sommeil : Une théorie unificatrice du sommeil, de la torpeur et de l’éveil continu, Neuroscience and Biobehavioral Reviews , novembre 2014
  6. Grønli J, Soulé J, Bramham CR., Sommeil et plasticité synaptique dépendante de la synthèse des protéines : impacts de la perte de sommeil et du stress, Frontiers in Behavioral Neuroscience , 21 janvier 2014
  7. Anil  Kumar,  Une revue de la physiopathologie de la maladie d’Alzheimer et de sa prise en charge : une mise à jour, Rapports pharmacologiques , avril 2015
  8. Bjorness TE, Greene RW., Adénosine et sommeil, Neuropharmacologie actuelle , septembre 2009
  9. Dang-Vu TT, Desseilles M, Peigneux P, Maquet P., A role for sleep in brain plasticity, Rééducation Pédiatrique , Avril 2006
  10. Maurizio Gorgoni, Le sommeil est-il essentiel pour la plasticité neuronale chez l’homme, et comment affecte-t-il la récupération motrice et cognitive ? Plasticité neuronale , 2013
  11. Patrick Y, Lee A, Raha O, Pillai K, Gupta S, Sethi S, Mukeshimana F, Gerard L, Moghal MU, Saleh SN, Smith SF, Morrell MJ, Moss J., Effets de la privation de sommeil sur les performances cognitives et physiques dans étudiants universitaires, Sommeil et rythmes biologiques , 13 avril 2017

Les matelas préférés des français

Le matelas Emma Original est le matelas universel préféré des français, numéro 1 des ventes. Il s’adapte aux contours du corps et a une élasticité ponctuelle. 

5/5

Matelas-Ideal Score

La combinaison de  mousse froide et de ressorts ensachés, qui est de plus combiné à d’autres mousse de haute qualité offre un amortissement progressif et adaptable.

 

Matelas-Ideal Score

4/5

Les meilleures marques de matelas

Quiz sur le matelas

-Trouvez votre matelas parfait-

Vous cherchez à améliorer votre matelas, mais vous ne savez pas par où commencer ?

QUIZ
photo de moi site

Loic Gros-Flandre

Ayant eu de nombreux problèmes de santé lié à une mauvaise literie, j’ai un jour dit STOP à tout ça.

J’ai donc commencer à me renseigner sur toutes les technologies de matelas , puis d’oreiller pour finir expert dans la literie au sens large du terme .

Une fois la théorie assimilé j’ai commencé à essayer puis tester de nouveaux matelas et d’autres accessoires de literie (ce qui m’a pris des années).

Et c’est après cette solide expérience que j’ai décidé de partager le fruit de toutes mes connaissances sur mon blog avec tous les francophone parce que je pense ne pas être le seul dans ce cas la.

Promotions sur les meilleurs matelas

*Lien d’affiliation – Nos articles ne sont pas sponsorisés et sont écrits par nos testeurs indépendants. Nous pouvons toutefois toucher une commission si vous achetez un produit via nos liens, par exemple via le bouton “Acheter maintenant”. Cette contribution nous permet de payer les frais de gestion de ce site. Le prix d’achat de ces produits n’est pas impacté à la hausse du fait de ces liens.

logo matelas-ideal

Testé, dormir, testé, dormir. C’est tout simplement notre devise. Notre équipe est dévoué à vous trouver des bonnes affaires, à vous conseiller du mieux possible et à vous transmettre tout notre savoir !

Code Promo

Nous avons avons collecté des codes promo exclusifs auprès des plus grands vendeurs de literie français donc n’attendez plus et venez dès maintenant choisir le votre pour faire votre futur et faire des économies grâce à nous !

Abonnez vous aujourd'hui !

Recevez les dernières offres, remises, avis et cadeaux !

www.matelas-ideal.fr |

Retour haut de page